Corse-du-Sud, Aiguilles de Bavella, Canyon de la Vacca Ce canyon est le réceptacle de l’ensemble des rivières descendant abruptement les parois des aiguilles, ce fleuve porte le nom en contrebas de Solenzara éponyme de la petite ville estuaire. Il s’agit probablement du canyon le plus aquatique de l’île. Bien qu’il puisse être parcouru sans corde, à la condition d’effectuer un saut de 12 m en visant un « triangle sombre » entre trois gros blocs immergés… il est réservé à un public averti ou bien encadré, un passage dans une gorge étroite sans échappatoire restant très sensible aux vagues de crues.

 

Dans un mélange de vert bleuté, nos puissants phares découpent de larges cercles de couleurs vives où la roche grenat reprend tout son éclat. Des flèches argentées fusent de tout côté, des truites à la taille respectable nous accompagnent tandis que sur les fonds, telles des murènes, des anguilles restent imperturbables à l’affût du moindre aliment. Les deux vasques approche les 100 mètre de développé pour une largeur de 5à 6 m, de la surface à -5 m des parois verticales comme un coup de sabre s’ouvrent sur des fonds où de lourd blocs ronds de granit s’amoncelles et élargissent lors des crues hivernales la faille lui donnant un aspect de marmite de géant. Sous le siphon un bloc cyclopéen est en équilibre les bulles d’air entrainées par la force du courant jaillissent du plafond comme des draperies d’argent. Au droit des cascades, les chocs de l’eau sur la roche résonnent dans un martellement continu semblable à des coups frappés sur une épaisse plaque d’acier. Au creux de la roche, là sous le siphon, l’ambiance est totalement irréelle, rêve éveillé d’une nature brute où l’homme n’a finalement pas sa place.

Plongée insolite dans le canyon de la Vacca Bavella Corse